Communiqués de presse

Archives des communiqués

Publications institutionnelles

Bulletins semestriels

Actualités du réseau

Archives des actualités

Médias sociaux

Vidéos institutionnelles

Matériel graphique

Logos

Chartre des couleurs des établissements

En-têtes de lettres

Pieds de page de lettres

Gabarits PowerPoint

Pages couvertures réseau

Intranet  [accès restreint]

» Retour à l'accueil

 

 

Communiqués

« Retour aux communiqués de 2013

2013-10-18 | UQ

Les établissements de l'Université du Québec accueillent favorablement la nouvelle Politique nationale de la recherche et de l'innovation

Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, a rendu publique mercredi la nouvelle Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI), politique que les établissements de l'Université du Québec accueillent favorablement.

L'Université du Québec souscrit aux principes sous-jacents de la PNRI : assurer l'équilibre entre les types de recherche, fondamentale ou appliquée; reconnaître l'importance de la concertation et de la collaboration entre les différents acteurs du monde du savoir; rappeler la nécessité de méthodologies rigoureuses et de règles éthiques exigeantes. Les établissements de l'Université du Québec adhèrent également à la volonté exprimée par la PNRI de mobiliser tous les domaines du savoir (sciences sociales et humaines, arts et lettres; sciences de la santé; sciences de la nature et de la technologie) et de s'intéresser tant à l'innovation technologique qu'à l'innovation sociale et organisationnelle.

La PNRI identifie trois grands axes prioritaires de recherche au Québec : l'identité québécoise, les changements démographiques et le développement durable. Ces axes prioritaires se situent au coeur des grands défis que la société québécoise devra relever à l'avenir. La PNRI permettra en particulier de donner un nouveau souffle à la recherche sur l'identité québécoise, un domaine de recherche auquel les établissements de l'Université du Québec apportent une contribution marquée. Ce domaine appelle à une grande mobilisation des chercheurs pour l'innovation sociale et culturelle. L'Université du Québec tient à saluer la création de nouvelles chaires de recherche qui permettront de soutenir la relève dans ce champ d'expertise.

Les établissements de l'Université du Québec encouragent le gouvernement à poursuivre ses efforts dans le but d'atteindre le seuil de 3 % du PIB en R-D, tel que proposé par la PNRI. Il s'agit d'un objectif que partagent les pays les plus avancés en recherche et en innovation et que le Québec se doit d'atteindre s'il veut se maintenir parmi les sociétés du savoir. Les établissements se réjouissent également du fait que le gouvernement assumera dorénavant 100 % des frais indirects de recherche qui découlent des contrats et subventions octroyés par les ministères et organismes gouvernementaux québécois. Il s'agit d'un geste fort qui place le Québec à l'avant-garde au Canada. Il faut espérer que l'approche adoptée par le gouvernement québécois sera imitée par le gouvernement fédéral.

Finalement, la PNRI témoigne fortement de la volonté du gouvernement d'assurer une relève en sciences, et ce, dès les niveaux primaire et secondaire. Elle prévoit plusieurs mesures visant à favoriser le développement de la culture scientifique dans toute la société et appelle les acteurs de la recherche et de l'innovation à conjuguer leurs efforts pour stimuler le désir d'apprendre, la soif de découverte et l'esprit d'entreprise. Compte tenu du retard observé au Québec en termes d'accès à l'université, l'Université du Québec espère que la PNRI contribuera au nécessaire rehaussement de la participation aux études universitaires, en particulier pour les personnes qui ont à surmonter des obstacles à la fois culturels, symboliques et financiers.

À propos de l'Université du Québec

Les dix établissements du réseau de l'Université du Québec ont pour mission de faciliter l'accessibilité à l'enseignement universitaire, de contribuer au développement scientifique du Québec et au développement de ses régions. Aujourd'hui, ce sont près de 94 000 étudiants qui fréquentent les 750 programmes d'études aux 1er, 2e et 3e cycles offerts par les établissements du réseau : l'Université du Québec à Montréal (UQAM), l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), l'Université du Québec en Outaouais (UQO), l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), l'École nationale d'administration publique (ENAP), l'École de technologie supérieure (ÉTS) et la Télé-université (Téluq). Depuis sa fondation, l'Université du Québec avec l'UQAM a décerné 537 000 diplômes.

-30-


Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Tél. : 418 657-4432

Présidence
Secrétariat général
Vice-présidence
à l'enseignement
et à la recherche
Vice-présidence
à l'administration
Centre de services communs
Copyright © Université du Québec - Tous droits réservés. Webmestre