2005-10-24 | UQAM

L'UQAM décerne un doctorat d'honneur à Pierre Lucier et à six autres personnalités marquantes

Dans le cadre de la Collation des grades des diplômés au doctorat, l'UQAM a décerné cette année sept doctorats honorifiques sur recommandation du recteur, de cinq facultés et de l'École des sciences de la gestion. Les sept personnalités marquantes sont: Pierre Lucier, Finn E. Kydland, Michel Brault, Daniel Langlois, David Suzuki, Joël de Rosnay, et Mostafa A.H. El-Abbadi.

Pierre Lucier

Sur recommandation du recteur Roch Denis, l'UQAM attribue un doctorat honorifique à Pierre Lucier pour sa contribution exceptionnelle à la cause de l'éducation au Québec et pour son engagement soutenu envers les institutions et le développement de la société québécoise. Nommé successivement sous-ministre adjoint au ministère de l'Éducation, président du Conseil supérieur de l'éducation, président du Conseil des universités, sous-ministre de l'Enseignement supérieur et de la Science, puis sous-ministre de l'Éducation, M. Lucier est considéré comme l'un des grands bâtisseurs de l'éducation au Québec.

À la fois intellectuel et homme d'action, ses multiples engagements aux frontières de la culture, de l'éducation et de l'espace public témoignent de son rôle important dans l'histoire du Québec contemporain. À la présidence de l'Université du Québec de 1996 à 2003, il a mis de l'avant une vision du développement du réseau de l'Université du Québec digne de ses valeurs et de ses ambitions fondatrices, comme grand service public d'enseignement supérieur sur l'ensemble du territoire.

Finn E. Kydland

Sur recommandation de l'École des sciences de la gestion, l'UQAM remet un doctorat honorifique à Finn E. Kydland pour sa découverte d'un nouveau paradigme qui a révolutionné notre conception de la macroéconomie, pour ses travaux qui ont contribué au façonnement de meilleures politiques économiques et sociales, pour son ouverture sur le monde et sa compréhension des enjeux qui affectent le sort de l'humanité.

Colauréat avec Edward Prescott du Prix Nobel de science économique 2004, pour leur découverte de la «cohérence temporelle» en économie et en politique, les deux lauréats ont également élaboré une nouvelle théorie du cycle économique qui a permis de mieux comprendre de nombreux aspects de la dynamique de l'emploi, de la consommation et des loisirs.

Michel Brault

Sur recommandation de sa Faculté de communication, l'UQAM décerne un doctorat honorifique à Michel Brault pour la richesse et la diversité de son œuvre, pour sa contribution inégalée à l'histoire du cinéma québécois, et pour son engagement indéfectible à l'égard du septième art.

Par ce geste, l'Université veut souligner la contribution exceptionnelle de M. Brault à l'essor de la communication cinématographique, notamment par sa participation, en tant que réalisateur ou directeur de la photo, à quelques-uns des meilleurs films québécois et canadiens de tous les temps. Considéré comme le père du cinéma direct, son nom apparaît au générique de près de deux cents productions du documentaire ou de la fiction dans lesquelles il s'est passionnément intéressé aux gens qui l'entourent à travers des thématiques allant du politique à l'immigration, pour rendre compte d'une société tiraillée entre tradition et modernité.

Daniel Langlois

Sur recommandation de sa Faculté des arts, l'UQAM remet à Daniel Langlois un doctorat honorifique pour son œuvre exceptionnelle dans le domaine de l'image de synthèse, pour son apport unique en matière de recherche artistique et son combat admirable en faveur du cinéma indépendant. Par ce geste, l'Université veut souligner le rôle de premier plan que M. Langlois a joué et continue de jouer pour faire de Montréal un lieu de référence dans le domaine de la recherche artistique et des nouvelles technologies associées au monde du cinéma.

Fondateur de Softimage, de Terra Incognita, une société de gestion spécialisée dans la revitalisation du patrimoine et des quartiers historiques de la métropole, du Cinéma Ex-Centris et de la Fondation Daniel Langlois, M. Langlois encourage les artistes de tous les coins de la planète à pousser leurs recherches dans le monde des nouvelles technologies associées au cinéma et aux arts médiatiques.

David Suzuki

Sur recommandation de sa Faculté des sciences, l'UQAM attribue un doctorat honoris causa à David Suzuki pour l'acuité de son analyse, pour son approche interdisciplinaire et critique des questions scientifiques, pour son engagement indéfectible à l'une des causes les plus nobles et les plus vitales de notre temps ainsi que pour ses talents de vulgarisateur émérite. Par ce geste, l'Université veut souligner sa contribution inestimable à la sauvegarde de la planète et à l'essor des sciences de l'environnement, en tant que pionnier de l'écologie au Canada.

M. Suzuki a manifesté très tôt son appui en faveur du développement durable afin que notre utilisation des ressources ne compromette pas le fait que les générations futures puissent répondre à leurs besoins. Éveilleur de consciences, il a sensibilisé des millions de personnes à la cause de l'environnement et à celle des droits civils.

Joël de Rosnay

Sur recommandation de sa Faculté des sciences de l'éducation, l'UQAM décerne un doctorat honorifique à Joël de Rosnay pour son apport au développement des sciences de l'éducation et pour sa remarquable action en faveur de la diffusion et de la promotion de la culture scientifique et technologique. Chroniqueur scientifique à Europe 1, de 1987 à 1995, M. de Rosnay est Conseiller du Président de la Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette, en France.

Auteur de plusieurs ouvrages scientifiques destinés à un large public dont Les origines de la vie et La Malbouffe, Joël de Rosnay est un promoteur infatigable de l'interdisciplinarité. Il invite les enseignants à s'éloigner des fausses évidences pédagogiques et du morcellement disciplinaire des connaissances pour encourager la communication, l'échange et la collaboration dans la résolution des problèmes et la mise à l'épreuve des connaissances. À la fois chercheur, écrivain, professeur et entrepreneur, il fut lauréat du Prix de l'Information Scientifique 1990 de l'Académie des Sciences de l'Institut de France.

Mostafa A.H. El-Abbadi

Sur recommandation de sa Faculté des sciences humaines, l'UQAM remet un doctorat honoris causa à Mostafa A.H. El-Abbadi pour sa contribution au patrimoine mondial, pour sa défense indéfectible de la libre pensée et pour ses travaux remarquables comme auteur d'une œuvre majeure qui dépasse sa seule importance philologique. Il s'est engagé pendant les dix dernières années à la résurrection de la Bibliothèque d'Alexandrie.

Professeur à l'Université d'Alexandrie, Mostafa A.H. El-Abbadi est avant tout un historien reconnu pour ses travaux sur la culture gréco-romaine. Ses réalisations au chapitre de la recherche, en particulier ses travaux sur la Méditerranée, font également de ce grand philologue un spécialiste des cultures proche-orientales et un expert dans le domaine des relations du monde arabe avec le christianisme. Dans les années 80, émerge dans ses travaux la figure essentielle de la ville d'Alexandrie. On ne compte plus les publications que monsieur El-Abbadi a consacrées à sa ville natale, haut lieu de l'érudition antique, en plus d'être un symbole du pluralisme et de la tolérance.

2005-10-24

Source: Huguette Lucas, agente d'information, Division des relations avec la presse et événements spéciaux, Service des communications, UQAM. Tél.: (514) 987-3000 ( 6832). Téléc.: (514) 987-3251. Courriel.

Galerie