2005-12-15 | UQAR

L'UQAR reçoit la maison Louis-Bertrand, de l'Isle-Verte

Rimouski, 25 novembre 2005 - La maison patrimoniale Louis-Bertrand, de l'Isle-Verte, appartient maintenant à l'Université du Québec à Rimouski.

En effet, les deux frères qui étaient propriétaires de la maison, l'abbé Robert Michaud, de Rimouski, et Mgr Pierre Michaud, de Baie-Comeau, viennent de léguer à l'UQAR cette résidence historique ainsi que son contenu en mobilier et collections. La valeur totale du don est estimée à 600 000$.

Une valeur du patrimoine régional

Située au cœur du village de l'Isle-Verte (168, rue Saint-Jean-Baptiste), la maison Louis-Bertrand a été classée «monument historique» par le gouvernement du Québec et «lieu historique» par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

La vaste demeure a été bâtie en 1853 pour le marchand et notable Louis Bertrand, qui, avec l'aide de son fils Charles, contribua au développement de la région au XIXe siècle, d'abord dans l'exportation du bois vers l'Angleterre, puis dans une fonderie et dans des moulins. La famille faisait partie de l'élite régionale. Autant Louis que Charles ont également été actifs sur la scène politique, au municipal et au fédéral.

Depuis quatre générations maintenant, les familles Bertrand et Michaud ont préservé l'héritage de la maison Louis-Bertrand. Cette résidence bourgeoise est pourvue de son mobilier et de son décor d'origine. On y retrouve aussi des costumes d'époque, des instruments de navigation, des trophées de chasse, une collection de livres, un piano, des objets décoratifs, des accessoires de maison, etc.

La maison constitue «un remarquable exemple d'architecture québécoise d'inspiration néo-classique», exprimant à la fois l'influence française, britannique et américaine. Une grande véranda qui ceinture la maison contribue à son caractère pittoresque.

Vocation de la maison

À l'UQAR, la discussion est ouverte pour connaître l'utilisation qui sera faite de la résidence. «Nous explorons différentes avenues, explique le recteur, M. Michel Ringuet. Nous voulons que cela s'inscrive dans les missions d'enseignement, de recherche et de services à la collectivité de l'UQAR tout en respectant la volonté des donateurs quant à la mise en valeur de la maison et de son contenu.»

Ainsi, la maison de l'Isle-Verte pourrait devenir un centre d'interprétation historique, afin de faire connaître la maison auprès de la population, dans ce qu'elle représente au plan patrimonial. Elle pourrait aussi être utilisée comme site exceptionnel pour la tenue d'activités protocolaires: remise de reconnaissance, accueil de visiteurs de marque, activités de lancement, etc. Enfin, elle pourrait servir à certaines activités d'enseignement et de réflexion: ateliers d'écriture, conférences thématiques, présentation de mémoire ou soutenance de thèse, etc.

Le parrainage de la maison a été confié au directeur de la bibliothèque de l'UQAR, M. Denis Boisvert, qui verra à superviser la protection, la surveillance et l'entretien des lieux et des biens.

On se souviendra que l'abbé Robert Michaud, maintenant à la retraite, a été professeur de sciences religieuses à l'UQAR pendant plusieurs années.

2005-12-15

Source: Mario Bélanger, Service des communications, UQAR, (418) 723-1986 (1426).