2011-02-03 | UQTR

L'UQTR annonce la création de trois nouvelles chaires de recherche institutionnelles

Photo : Flageol

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a annoncé le 2 février la création de trois nouvelles chaires de recherche institutionnelles, lesquelles permettront de favoriser l'avancement des travaux de nouveaux professeurs-chercheurs exceptionnels, susceptibles de devenir des chefs de file dans leur domaine d'expertise.

Les trois chaires lancées aujourd'hui sont les suivantes : la Chaire de recherche UQTR en biologie systémique de la conservation (titulaire : M. Raphaël Proulx, professeur au Département de chimie-biologie), la Chaire de recherche UQTR en neurophysiologie de la douleur (titulaire : M. Mathieu Piché, professeur au Département de chiropratique), et la Chaire de recherche UQTR sur la carrière entrepreneuriale (titulaire : M. Étienne St-Jean, professeur au Département des sciences de la gestion).

Financées par l'Université à raison de près de 120 000 $ par année (40 000 $ par chaire), pour une période de cinq ans, ces trois Chaires de recherche UQTR sont les premières d'une série de neuf, qui seront créées d'ici 2013 par l'université trifluvienne, pour un investissement global de 1,8 million de dollars.

Comprendre l'impact des changements climatiques

La Chaire de recherche UQTR en biologie systémique de la conservation aura pour mandat de mettre sur pied, dans notre région, un réseau de Surveillance Automatisée de la Végétation et des Écosystèmes Riverains (SAuVER), afin d'analyser les réponses des écosystèmes riverains aux changements climatiques et au déclin de la biodiversité. L'implantation de ce réseau à l'échelle locale pourra servir de modèle à d'autres études de suivi systématique à l'échelle du Québec et permettra la constitution d'une base de données imposante, pour une meilleure compréhension de ces écosystèmes et une gestion environnementale plus éclairée et efficace. Le réseau SAuVER devrait également faciliter l'accès aux grands réseaux de suivi dynamique actuellement déployés en Europe et aux États-Unis.

Sur la photo : Étienne St-Jean, professeur au Département des sciences de la gestion, Lucie Guillemette, vice-rectrice aux études de cycles supérieurs et à la recherche, Mathieu Piché, professeur au Département de chiropratique et Raphaël Proulx, professeur au Département de chimie-biologie.

Lire l'article complet

Source :
Vice-rectorat aux études de cycles supérieurs et à la recherche, UQTR