2012-02-02 | ETS

L'ÉTS cherche des biocarburants efficaces et équitables

Une des grandes critiques actuellement adressées à l'industrie des biocarburants est qu'elle va littéralement chercher dans l'assiette des pauvres de la nourriture qu'on met dans nos réservoirs à essence. En effet, l'industrie utilise beaucoup de maïs, de canne à sucre et de blé pour produire de l'éthanol. Cela fait augmenter la demande dans les pays développés et fait monter le prix mondial. Or le maïs, en particulier, est l'aliment de subsistance dans de nombreux pays pauvres, là même où une hausse, même modeste, a les effets les plus graves.

Trouver une solution à ce problème est un des mandats du professeur Patrice Seers, titulaire de la toute nouvelle chaire de recherche en combustion des biocarburants de l'École des technologies supérieures de Montréal (ETS).

«Mes travaux portent sur la caractérisation [vitesse de flamme, taux d'évaporation des gouttes] des biocarburants pour la combustion et leur application dans le moteurs», a-t-il dit à La Presse. «Un des mandats, à la chaire en biocarburants, est d'évaluer le potentiel des biocarburants dans les moteurs à combustion interne afin d'identifier les plus prometteurs.»

Lire l'article complet

Source :
Denis Arcand
L'auto Blog
La Presse