2012-03-12 | ENAP

Réflexion sur le tourisme médical

Le Laboratoire d'étude sur les politiques publiques et la mondialisation (LEPPM) de l'École nationale d'administration publique (ENAP) vient de publier «Tourisme médical : quel rôle pour l'État?», un rapport de l'anthropologue Monica Tremblay, qui traite des tendances, des enjeux et des défis que pose aux gouvernements la marchandisation des soins de santé.

Que doit savoir sur le tourisme médical le décideur public? Comment le phénomène est-il géré? Aller se faire soigner en Asie ou en Amérique latine est une option qui attire, depuis quelques années, des citoyens des pays développés. Désormais, les services de santé, comme d'autres biens et services, peuvent être facilement acquis en tout lieu de la planète. Les frontières posent de moins en moins de problème à l'obtention de soins de santé entre les pays; les moyens de communication et de transports modernes accentuent de plus cette possibilité.

Un traitement de canal en Argentine, une opération du genou en Thaïlande et une chirurgie esthétique au Maroc : le premier est moins cher, l'autre bénéficie d'un accès plus rapide et le troisième est retenu parce que l'expertise des soins est reconnue. Tout ça peut être combiné à une convalescence exotique. Cette façon d'obtenir des services de santé semble s'accentuer dans le contexte de la mondialisation.

Lire l'article complet

Source :
Service des communications, ENAP