2012-03-22 | UQAR

Communautés côtières du Brésil et du Québec : des climats opposés, mais des enjeux communs

Originaire du Brésil, Julia Santos Silva poursuit des études doctorales à l'Université du Québec à Rimouski, où elle étudie un enjeu aussi préoccupant au Québec que dans son pays d'origine : l'adaptation des communautés côtières aux effets des changements climatiques.

Son projet de thèse de doctorat en développement régional porte spécifiquement sur les villages de Sainte-Flavie, au Bas-Saint-Laurent, et de Rivière-au-Tonnerre, en Basse-Côte-Nord. « Ce qui distingue cette recherche en développement régional, c'est la dimension recherche-action participative», souligne la chercheuse.

Mais concrètement, à quoi ce concept fait-il référence? Que ce soit, par exemple, en matière de développement territorial, d'élaboration de politiques publiques environnementales, ou de la mise en oeuvre d'un plan d'urgence en cas de sinistre (comme lors des grandes marées de décembre 2010), les chercheurs de l'UQAR sont en contact direct avec les gens concernés sur le terrain. «La parole est laissée à ces partenaires, qui sont les mieux placés pour choisir ce qu'ils souhaitent réellement comme stratégies pour faire face aux changements climatiques puisque les décisions prises auront un impact important sur leur milieu de vie et sur eux-mêmes», souligne Mme Santos Silva.

Lire l'article complet

Source :
François Cormier
UQAR-Info, 19 mars 2012