2012-04-18 | UQ

Changement de cap -- Donnez-moi de l'hydrogène!

Avant de franchir les portes du grand hangar de l'Institut de recherche sur l'hydrogène (IRH), basé à l'UQTR, il faut montrer patte blanche. Serrures magnétiques et systèmes de reconnaissance digitale indiquent clairement qu'ici on ne badine pas avec le secret industriel. Dans un coin, il y a deux petits camions dont on a démonté les réservoirs. Dans un autre, des bancs d'essai en vue du stockage d'hydrogène pour Ford, GM et Toyota. On y travaille sur le carburant de demain.

Avec ses 70 professeurs, scientifiques et étudiants gradués, l'IRH, fondé en 1996, est le plus important centre de recherche sur l'hydrogène au Canada. Son cofondateur et directeur Richard Chahine, ainsi que ses collègues et étudiants, cherchent à rendre nos voitures propres, propres, propres. «L'hydrogène n'existe pas à l'état naturel. Il faut le fabriquer. Mais quand on y arrive, on dispose d'un combustible dont le seul déchet est de l'eau.»

Sur la photo : Richard Chahine, directeur de l'Institut de recherche sur l'hydrogène à l'UQTR.

Lire la suite

Source :
Joël Leblanc, « Changement de cap »
La recherche dans le réseau de l'Université du Québec, vol 2, no 1, 2012, pp. VII-VIII.