2012-04-23 | UQ

Des algues dans le moteur

Dans une station de recherche de l'UQAR, Réjean Tremblay dompte des micro-organismes pour produire du combustible. De grands tubes remplis d'un liquide vert tendre y sont exposés à une intense lumière.

«Chacun est un bioréacteur qui contient des milliards d'algues microscopiques auxquelles on fournit des nutriments, du gaz carbonique et de la lumière, explique le biologiste. On les laisse croître pendant quelques jours, puis on les recueille, on les assèche, et on en tire des huiles que l'on peut transformer en biodiesel. »

S'il fallait un biologiste pour s'intéresser à ces petits as de la photosynthèse, il fallait un ingénieur pour créer les systèmes d'opération des bioréacteurs.

Lire la suite

Source :
Joël Leblanc, « Changement de cap »
La recherche dans le réseau de l'Université du Québec, vol 2, no 1, 2012, pp. IX.