2012-04-24 | UQ

Du fumier dans votre fournaise

Fabriquer de l'énergie propre à partir de fumier... L'image fait sourire. Les recherches de Pierre Rivard, ingénieur agronome à l'UQAT, prouvent pourtant que c'est tout à fait possible.

Son laboratoire est rempli de colonnes de plastique transparent, où «travaille» une substance brunâtre. Aucune odeur ne s'en dégage. Ce sont des digesteurs. «Ma recette est simple, explique le chercheur. Je les remplis de fumier, puis j'ajoute des bactéries spécifiques qui le font fermenter, ce qui produit du méthane. »

On sait que le méthane est un gaz naturel issu de la fermentation de la matière organique, en l'absence d'oxygène. Cette fermentation est essentielle chez les animaux pour faciliter la digestion des repas riches en fibres. Elle est assurée par des bactéries que l'on retrouve, entre autres, dans l'estomac des ruminants, plus particulièrement dans le rumen, le plus grand de leurs quatre estomacs. C'est là, dans le rumen des animaux abattus pour la boucherie, que Pierre Rivard trouve les bactéries pour ensemencer ses digesteurs.

Sur la photo : Pierre Rivard à la Station de recherche en agroalimentaire de l'UQAT à Notre-Dame-du-Nord, à côté de digesteurs anaérobiques qui servent à séparer le fumier en phases liquide et solide.

Lire la suite

Source :
Joël Leblanc, « Changement de cap »
La recherche dans le réseau de l'Université du Québec, vol 2, no 1, 2012, pp. IX-X.