2012-04-27 | UQ

Des matériaux composites super légers

À l'UQTR, Luc Laperrière et son équipe utilisent des presses à papier industrielles pour produire des panneaux ultra légers! «Nous mélangeons des fibres de lin longues à des fibres de papier courtes pour produire un matériau composite écologique», explique le directeur du Laboratoire de mécanique et éco-matériaux.

Les matériaux composites classiques sont faits d'un tissage synthétique de fibres de verre, de carbone ou de kevlar emprisonnées dans une résine plastique durcie. Les objets obtenus (auxquels on donne toutes sortes de formes pour en faire des raquettes de badminton ou des structures d'avion) sont solides et légers. «Les matériaux composites, par leur légèreté, sont déjà un apport écologique, puisque les véhicules qui en contiennent sont moins lourds et nécessitent moins d'énergie pour se déplacer. En remplaçant la fibre synthétique par de la fibre naturelle et en développant des résines écologiques, on obtient un produit aussi performant, mais biodégradable», assure Luc Laperrière. Sans compter que les tiges sont actuellement un déchet industriel issu du lin qu'on cultive pour l'huile contenue dans les graines.

Des matériaux écocomposites sont déjà utilisés dans l'industrie de l'automobile, notamment des pièces de châssis. Bientôt des avions en lin?

Lire les autres articles du numéro.

Source :
Joël Leblanc, « Changement de cap »
La recherche dans le réseau de l'Université du Québec, vol 2, no 1, 2012.