2012-06-20 | INRS

Virus des plantes : des images qui valent mille expériences

Photo © Christian Fleury

Voilà maintenant plus de vingt-cinq ans que Jean-François Laliberté, professeur au Centre INRS--Institut Armand-Frappier, scrute les secrets des virus des plantes. Toujours animé par la même curiosité et une insatiable fascination pour le monde de l'infiniment petit, il ne cesse de s'émerveiller des immenses percées scientifiques rendues possibles grâce au développement de l'imagerie cellulaire. Car c'est à une véritable révolution technologique qu'il a assisté au fil des ans : une révolution qui lui permet aujourd'hui d'observer le processus d'infection virale en pleine action.

Comme bien de belles aventures scientifiques, c'est un peu par hasard que celle de Jean-François Laliberté a commencé. Au milieu des années 1980, alors que les premières données sur les plantes génétiquement modifiées commençaient à paraître -- bien avant que les OGM ne défraient les manchettes de l'actualité --, des scientifiques ont commencé à s'intéresser à la production de plantes résistantes à certains virus. C'est ainsi que Jean-François Laliberté a suivi la suggestion d'un collègue et décidé d'étudier les plantes résistantes à un ennemi bien précis : le virus de la mosaïque du navet. Un quart de siècle plus tard, le professeur Laliberté ne lâche pas le morceau et traque encore le virus dans ses derniers retranchements : «J'ai eu la piqûre ou la morsure, je ne sais pas, raconte-t-il en riant, mais une chose est sûre : j'ai été infecté !».

Lire l'article complet

Source :
PLANÈTE INRS
Le Webzine de l'INRS