2012-07-09 | UQAR

Des recherches sur les changements climatiques et le lac le plus profond du Québec

Quatre étudiants de l'UQAR participent, du 5 au 21 juillet, à l'École d'été internationale en paléoclimatologie organisée par des chercheurs du GEOTOP, dont fait partie le professeur Guillaume St-Onge.

Elissa Barris, Pierre-Arnaud Desiage, Matthieu Jaegle et Audrey Rémillard Mercier sont au nombre de la vingtaine d'étudiants provenant de 7 pays différents à prendre part à cette école d'été. «Cette école d'été est organisée par des chercheurs du GEOTOP et se déroulera dans le cadre des activités de l'IODP (Integrated Ocean Drilling Progra) et l'ICDP (International Continental scientific Drilling Program), deux programmes de recherche internationaux dont l'un des objectifs est de reconstruire les variations climatiques et environnementales au cours des temps géologiques», explique le professeur St-Onge, qui est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en géologie marine.

Excursions sur le terrain, cours théoriques et conférences données par des chercheurs chevronnés du Canada, de la Norvège, de l'Allemagne, des États-Unis et du Japon sont au programme de cette formation internationale. Dans le cadre des ateliers de travail menés par les étudiants participant, quatre jours de travaux auront lieu dans la région de Sept-Îles, notamment au lac Walker -- le lac le plus profond du Québec avec ses 280 mètres. «L'accent sera mis sur les environnements polaires et subpolaires ainsi que sur les interactions glace-ocean-atmosphère et leur rôle dans la dynamique climatique au cours du Quaternaire (derniers ~2 millions d'années)», précise Guillaume St-Onge.

Lire l'article complet

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR Info, 5 juillet 2012