2012-09-06 | UQTR

L'UQTR accueille les premiers étudiants du nouveau profil en criminalistique du baccalauréat en chimie

L'UQTR a souligné le 5 septembre l'ouverture d'un nouveau profil en criminalistique à l'intérieur de son programme de baccalauréat en chimie, lors d'une cérémonie officielle réunissant la première cohorte d'étudiants ainsi que des intervenants associés au projet.

Débutant à la présente rentrée automnale, le baccalauréat en chimie avec profil en criminalistique accueille 24 étudiants. Unique au Québec, ce programme formera des chimistes spécialisés en criminalistique, une discipline appartenant au vaste domaine des sciences légales (forensic sciences).

La criminalistique s'intéresse spécifiquement à l'exploitation et à l'étude des traces physiques, vestiges d'activités criminelles, délictueuses ou accidentelles. Ces traces sont analysées dans le cadre d'expertises scientifiques en matière criminelle, pénale, civile, réglementaire ou encore administrative.

«Nous célébrons avec fierté l'ouverture de ce nouveau profil en criminalistique, un programme original axé sur la formation de chimistes spécialisés. Nos diplômés pourront mettre à profit leurs connaissances au sein de nombreuses organisations ayant à intervenir en enquête, surveillance, détection et sécurité, en lien avec l'application des lois. Le développement de la criminalistique à l'UQTR pourrait aussi participer à une meilleure compréhension de la criminalité en liaison avec les sciences sociales et, surtout, contribuer à mieux apprécier la survenance des sinistres et accidents pour en réduire les risques», de commenter M. Sylvain Delisle, vice-recteur aux études de premier cycle et au soutien académique.

Lire l'article complet

Renseignements et coordination d'entrevues :
Jean-François Hinse, conseiller en communication
Responsable des relations avec les médias
Service des communications, UQTR
819 376-5011, poste 2536