2012-10-05 | UQAM

Un orchestre à l'UQAM

L'aventure de l'Orchestre philarmonique des musiciens étudiants de Montréal (OPMEM) ne devait durer que le temps d'un concert, en août 2010, mais plusieurs musiciens ont souhaité poursuivre l'aventure. «Le jour même où cette demande a été formulée, nous avions formé notre conseil d'administration», se rappelle Philippe Ménard, fondateur, chef et directeur artistique de l'OPMEM, qui donna trois autres concerts cette année-là.

L'orchestre, formé d'une cinquantaine d'étudiants et de diplômés de l'UQAM, de l'Université de Montréal, de l'Université McGill et du Conservatoire de musique de Montréal, amorce cet automne sa troisième saison, sa première en résidence au Département de musique de l'UQAM.

«La spécificité de l'OPMEM est d'offrir aux musiciens étudiants l'occasion d'enrichir leur répertoire tout en vivant la réalité du métier, c'est-à-dire en préparant des programmes complets en peu de temps», explique Philippe Ménard. La réalité professionnelle des musiciens classiques est impitoyable, ces derniers n'ayant pas le luxe de bousiller une occasion de se faire valoir. C'est pourquoi l'OPMEM fonctionne comme les grands orchestres: il n'y a que deux répétitions et une générale avant chaque concert. «Les musiciens doivent être bien préparés dès la première répétition, poursuit le chef. Nous n'avons pas le temps de déchiffrer les partitions comme on le fait dans les cours. Il faut déjà une bonne maîtrise des pièces au programme, car nous travaillons tous ensemble dès le départ.»

Lire l'article complet

Source :
Journal L'UQAM
11 octobre 2012, p. 12