2012-10-15 | UQAM

Derrière le succès d'Unité 9

Geneviève Baril

Avec en moyenne 1,3 million de téléspectateurs, Unité 9 est l'une des belles surprises de l'automne au petit écran. La série, dont l'action se déroule dans une prison pour femmes, est l'oeuvre d'un trio formé de l'auteure Danielle Trottier et des dialoguistes Louise Danis et Geneviève Baril. Cette dernière termine son baccalauréat en études littéraires à l'UQAM et entreprend une maîtrise en communication. «J'avais peur que les gens de ma génération n'aiment pas la série, mais, heureusement, ils adorent!», s'exclame la jeune femme de 28 ans, qui prend plaisir à lire les commentaires et à interagir en direct sur Twitter lors de la diffusion des épisodes, le mardi soir entre 20h et 21h.

Geneviève Baril écrivait des monologues théâtraux quand la télésérie américaine Six Feet Under a bouleversé son plan de carrière. «On nous présentait enfin un show de télé trippant, loin des clichés de téléromans. Je me suis dit: c'est comme ça que je veux gagner ma vie.» Elle s'est donc inscrite à l'Institut national de l'image et du son (INIS), où elle a suivi des cours d'écriture télévisuelle, notamment auprès de Pierre-Yves Bernard (Minuit le soir). «C'est là que j'ai rencontré Louise Danis, qui étudiait avec moi. Quant à Danielle Trottier... c'est ma mère! Nous avons toujours eu le projet d'écrire quelque chose ensemble», explique-t-elle.

Une écriture collective

Le travail d'écriture s'effectue conjointement depuis le début de l'aventure. «Nous avons construit la courbe dramatique et les personnages ensemble, note Geneviève Baril. Pour l'instant, c'est Danielle qui scénarise les épisodes, car elle possède plus d'expérience, mais nous participons toutes à l'écriture des dialogues.»

Lire l'article complet

Source :
Pierre-Etienne Caza
Journal L'UQAM, 15 octobre 2012