2012-10-31 | ENAP

Médicaments sur Internet : un phénomène à surveiller

Internet offre un nouveau canal pour le commerce des médicaments et d'appareils médicaux à travers le monde. Des médicaments d'ordonnance sont vendus en ligne un peu partout dans le monde depuis plus d'une dizaine d'années. Au début, les médicaments les plus vendus étaient surtout des médicaments dits de «confort» : pour la perte de poids, contre la perte des cheveux, pour améliorer l'apparence physique (musculation) et les performances sexuelles. On constate de plus en plus la présence de médicaments destinés à un usage prolongé pour le traitement de maladies chroniques (hypertension, diabète, dyslipidémie, etc.). Cette forme de commerce international est certes encouragée par certains, mais décriée par d'autres, notamment à cause des risques qu'elle comporte pour la santé publique.

Le danger est, d'une part, lié à la contrefaçon et aux caractéristiques de commercialisation des produits. L'Organisation mondiale de la santé (OMS), dans un communiqué du 26 mai 2012, est catégorique : «ce mode de distribution émergeant ... constitue une menace non négligeable et exige des solutions spécifiques». Elle précise que plus de 50% des médicaments achetés en ligne sur des sites anonymes sont des contrefaçons.

De temps à autre, les médias publient des articles qui sonnent l'alarme sur les risques que courent les personnes en achetant des médicaments en ligne ou rappellent l'illégalité de l'existence de plusieurs de ces pharmacies Internet dans différents pays. L'arrestation en Floride, en juin dernier, d'Andrew Strempler, pionnier des pharmacies Internet au Canada, accusé de fraude et de complot en ligne et par la poste, illustre cette réalité (CBC News, 2012 : 20 juin).

Lire l'article complet

Source :
TREMBLAY, Monica. Médicaments sur Internet : un phénomène à surveiller. Québec, Laboratoire d'étude sur les politiques publiques et la mondialisation, ENAP, 2012, 18 p. (Rapport évolutif. Analyse des impacts de la mondialisation sur la santé au Québec; Rapport 10).