2013-06-26 | UQAR

Les eaux souterraines du Bas-Saint-Laurent sous observation

L'expertise de l'UQAR a été retenue pour réaliser un projet d'acquisition de connaissances sur les eaux souterraines des bassins-versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent (PACES-NEBSL). Un projet d'envergure qui permettra de caractériser ces sources d'eau potable et d'outiller les organisations qui sont responsables de leur gestion.

Avec le resserrement de la réglementation provinciale sur la qualité de l'eau ? à la suite, notamment, du drame de Walkerton, en 2000 ?, les municipalités qui s'approvisionnent en eaux de surface doivent disposer d'une usine de filtration pour en assurer sa qualité. Une infrastructure onéreuse pour bien des municipalités de petite taille. Comme elles sont filtrées naturellement, les eaux souterraines représentent en revanche une source d'eau potable avantageuse sur les plans financier et environnemental pour les municipalités.

Aucune caractérisation des eaux souterraines n'a toutefois été réalisée sur le territoire municipalisé du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent. Au printemps 2012, le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs a confié à l'UQAR le mandat de réaliser un projet d'acquisition de connaissances sur les eaux souterraines de ce territoire afin d'en connaître la qualité, la quantité et la vulnérabilité. Une étude qui est sous la coordination des professeurs Thomas Buffin-Bélanger et Gwénaëlle Chaillou, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la géochimie des hydrogéosystèmes côtiers.

S'étendant sur une superficie de quelque 4000 km2, le territoire étudié couvre en partie les MRC de Matane, de La Mitis, de Rimouski-Neigette et des Basques, soit des municipalités de Les Méchins à Trois-Pistoles. Le territoire visé par la cartographie hydrogéologique représente une bande côtière de 15 km le long du littoral du Saint-Laurent ainsi que quatre corridors de 20 km de large le long des rivières Matane, Mitis, Rimouski et Trois-Pistoles. Ce territoire constitue également une partie significative du territoire couvert par l'Organisme des bassins-versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent (OBVNEBSL).

lire l'article complet

Toutes les actualités de l'UQAR >>>

Source :
Service des communications, UQAR