2013-07-16 | TELUQ

Une prestation fort appréciée de la professeure Annie Saint-Jacques au colloque du REFAD

Dans le cadre du colloque du REFAD 2013, qui se tenait à Edmundston la semaine dernière, la professeure Annie Saint-Jacques, de l'Unité d'enseignement et de recherche Éducation, a invité la salle à réfléchir sur le rôle du, de la pédagogue dans un cours virtuel et sur la façon d'engager les apprenants à la collaboration et la création de nouveau contenu.

En plus de rejoindre les participants non présents à Edmundston par webdiffusion, Annie les a également fait participer à distance par l'entremise de questions posées sur l'outil Poll Everywhere où ils pouvaient répondre par texto, par Twitter ou par le Web. Également, un Storify (outil de curation) de toutes les contributions par Twitter est disponible ICI.

Devant la somme infinie de connaissances auxquelles on a désormais accès, on ne peut se contenter de déterminer aléatoirement et au préalable un petit nombre de connaissances à transmettre à nos étudiants. De façon naturelle, ces derniers communiquent et collaborent de façon soutenue dès qu'ils sont hors de la salle de classe, présentielle ou virtuelle. Dès lors, le rôle éducatif consiste à les aider à trouver les meilleures sources d'information, à les mettre en contact avec les spécialistes du domaine à l'échelle planétaire, à s'ouvrir à différentes cultures et perspectives et à se servir de ce bagage formidable pour créer de nouveaux liens et dégager du nouveau contenu. Ce paradigme centré sur l'apprenant facilite l'engagement accru, la présence sociale, l'apprentissage actif et authentique et a pour avantage non négligeable d'optimiser la rétention et de rendre le plagiat quasi impossible.

Lire l'article complet

Source :
Denis Gilbert
Chargé des relations avec la presse
Bureau des communications et des relations publiques
Tél. : 418 657-2747, poste 5282