2013-07-17 | UQTR

Le harcèlement psychologique chez le personnel infirmier : une analyse du rôle des besoins fondamentaux au plan du fonctionnement psychologique et professionne

Photo : Annie Brien

Le harcèlement psychologique au travail s'avère une problématique préoccupante chez le personnel infirmier. Défini comme une exposition prolongée à des actes négatifs répétés en milieu de travail, le harcèlement nuit au fonctionnement psychologique et professionnel des infirmier(ère)s qui y sont exposé(e)s. Malheureusement, les connaissances sur l'état actuel du harcèlement psychologique au Québec sont restreintes. De plus, on en connaît encore peu sur les mécanismes psychologiques susceptibles d'expliquer comment le harcèlement nuit au fonctionnement des infirmier(ère)s.

La présente thèse a donc pour objectif de dresser un portrait de la situation du harcèlement psychologique auprès d'un vaste échantillon d'infirmier(ère)s québécois(es) et de proposer un modèle du harcèlement afin de mieux comprendre les mécanismes psychologiques pouvant expliquer ses effets sur le fonctionnement psychologique et professionnel des infirmier(ère)s.

Un premier article évalue l'ampleur et la nature du harcèlement vécu, les facteurs sociodémographiques associés et ses conséquences psychologiques et professionnelles (détresse, plaintes psychosomatiques, motivation au travail, intention de quitter l'emploi).

Un deuxième article propose et teste un modèle du harcèlement psychologique. S'appuyant sur la théorie de l'autodétermination (Deci & Ryan, 1985, 2000), ce modèle avance que le harcèlement entrave le fonctionnement psychologique (épuisement et engagement professionnel) des infirmier(ère)s, parce qu'il nuit à la satisfaction des besoins fondamentaux d'autonomie, de compétence et d'appartenance sociale.

Un troisième article examine la nature des liens qui s'opèrent sur une période d'un an entre le harcèlement, la satisfaction des besoins fondamentaux et le fonctionnement psychologique (épuisement et engagement professionnel) et professionnel (intention de quitter l'emploi) des infirmier(ère)s. Les résultats découlant de la thèse montrent que le harcèlement psychologique est une problématique présente dans le milieu infirmier québécois, rattachée à d'importants enjeux psychologiques et professionnels. De plus, les résultats soulignent le rôle déterminant des besoins fondamentaux dans le fonctionnement des infirmier(ère)s en contexte de harcèlement psychologique.

Sur la photo : (derrière) François Courcy, Ph. D., Frédéric Guay, Ph. D., Stéphanie Austin, Ph. D.; (devant) Claude Fernet, Ph. D., Sarah-Geneviève Trépanier, étudiante, Paule Miquelon, Ph. D.

Toutes les actualités de l'UQTR >>>

Source :
Entête, 11 juillet 2013