2013-08-12 | UQAR

Université d'été en biogéographie côtière, montagnarde et alpine - Une autre façon de voir la Gaspésie

Vingt-sept étudiants provenant des milieux collégial, universitaire et professionnel de partout au Québec se rejoindront en Haute-Gaspésie pour prendre part à la quatrième édition de l'Université d'été en biogéographie côtière, montagnarde et alpine de l'UQAR. Du 11 au 17 août, ils s'intéresseront à la diversité des milieux naturels de la Gaspésie dans le cadre d'un stage intensif sur le terrain.

Les 27 étudiants de l'université d'été suivront les traces des naturalistes qui, depuis le début du 20e siècle, ont exploré la Gaspésie pour ses particularités géologiques et ses richesses floristiques. « Les escarpements subalpins, les hauts plateaux de toundra, les rivières encaissées et les impressionnantes falaises maritimes qui caractérisent la Haute-Gaspésie sont autant d'habitats qui ont fait de cette région un point chaud de biodiversité », souligne Luc Sirois, professeur au Département de biologie, chimie et géographie de l'UQAR. « Encore aujourd'hui, les chercheurs, et notamment ceux de l'UQAR, portent une attention particulière à cette région sur le plan de l'évolution des paysages et des habitats que ceux-ci constituent pour les plantes et les animaux ».

Source :
UQAR-Info, 8 août 2013