2013-08-13 | UQAR

Des premiers finissants en chimie... verte!

Photo : Nicolas Pellet

L'environnement fait désormais partie des enjeux sociaux incontournables. Unique au Québec, le baccalauréat en chimie de l'environnement et des bioressources de l'UQAR est un programme résolument tourné vers les préoccupations environnementales d'aujourd'hui. Ses premiers étudiants ont récemment terminé leur formation.

Accrédité par l'Ordre des chimistes du Québec, le baccalauréat en chimie de l'environnement et des bioressources a été lancé par l'UQAR à l'automne 2010. «Pour plusieurs, la chimie est encore vue comme une source de pollution. Ce que nous voulons démontrer, c'est que la chimie est une source de solutions aux problèmes liés à la santé et à l'environnement», explique la professeure en biochimie Lucie Beaulieu.

C'est à la fin du trimestre d'automne dernier qu'une première cohorte d'étudiants a achevé cette formation novatrice. Le Rimouskois Charles Létourneau-Berger est l'un d'eux. Qu'est-ce qui l'a attiré vers cette formation? «J'ai toujours su que la chimie pouvait apporter des solutions aux problèmes environnementaux. Ce baccalauréat cadrait bien avec un de mes rêves, soit de devenir un écoconsultant qui propose aux entreprises les solutions qui sont les meilleures à la fois économiquement, socialement et sur le plan environnemental.»

Sur la photo : Devant, Andréane Kombila-Lévesque et la professeure Lucie Beaulieu. Elles sont entourées de Marie-Laine Roy et du professeur Richard St-Louis, de Louiselle Lévesque et de Mireille Gagnon, de Jean-Etzer Mevoit, de Charles Létourneau-Berger et de Matiel Thermidort, et, à la dernière rangée, de Marilyne Gauthier et de Steeven Ouellet. Le professeur Jonathan Gagnon et l'étudiante Cindy Beaulieu étaient absents lors de la prise de la photo des finissants.

Lire l'article complet

Source :
UQAR-Info
Jean-François Bouchard
12 août 2013