2013-08-14 | UQAM

École d'été en agriculture urbaine : prise 5

Comment peut-on mieux préparer les villes à répondre aux défis écologiques et sociaux du 21e siècle? Et comment l'agriculture urbaine, sous toutes ses formes, peut-elle y contribuer? Ces questions sont au centre des discussions à l'École d'été sur l'agriculture urbaine, dont la cinquième édition se déroule jusqu'au 16 août au pavillon Sherbrooke du Complexe des sciences de l'UQAM. Cet événement, organisé par le Laboratoire d'agriculture urbaine (AU/LAB) de l'Institut des sciences de l'environnement et le Collectif de recherche en aménagement paysager et agriculture urbaine durable (CRAPAUD), réunit plus de 200 participants : citoyens, chercheurs, étudiants et acteurs de l'agriculture urbaine, d'ici et d'ailleurs.

L'École d'été dispense une formation à la fois théorique et pratique au moyen de conférences, d'ateliers et de visites sur le terrain. Elle vise aussi à susciter des débats et des rencontres autour de l'agriculture urbaine.

Cette année, l'École invite notamment les participants à proposer des interventions permettant d'intégrer l'agriculture urbaine dans des secteurs du quartier Griffintown, situé dans le sud-ouest de Montréal. Elle propose également de concevoir un projet d'aménagement d'une «ruelle agricole» dans le cadre d'un atelier animé par le collectif français Les Saprophytes et l'atelier Barda de Montréal.

L'École d'été offre aux participants une formation sur la création et la gestion de jardins pédagogiques dans des établissements d'enseignement. Au cours des prochains mois, six écoles primaires de Montréal verront fleurir des jardins qui serviront de lieux de formation pour les enseignants et les enfants, tout en permettant un embellissement des cours. Ces projets sont pilotés par le Laboratoire sur l'agriculture urbaine de l'UQAM et l'organisme Alternatives.

Toutes les actualités de l'UQAM >>>

Source :
Directions des communications, UQAM
13 août 2013