2013-09-10 | UQAR

Un sommet historique pour l'UQAR

L'Université du Québec à Rimouski vient de franchir un seuil historique à l'égard de son effectif étudiant. Plus de 7 280 étudiants sont inscrits au trimestre d'automne 2013, une hausse de près de 10 % par rapport à l'an dernier.

À la fin de la période d'inscription, qui se terminait le 9 septembre, l'UQAR comptait 7 283 étudiants. Il s'agit d'une augmentation de 655 étudiants par rapport à l'automne 2012. En tout, 6 220 étudiants sont inscrits à une formation de premier cycle et plus de 1 060 le sont aux cycles supérieurs.

«Le recrutement est un défi constant pour une université comme la nôtre, qui est en concurrence avec les autres universités au Québec, mais également avec celles du reste du monde », observe le recteur de l'UQAR, Jean-Pierre Ouellet. « Et comme en témoignent les plus récentes données, nous tirons très bien notre épingle du jeu.»

La hausse de l'effectif étudiant se reflète sur tout le territoire couvert par l'UQAR. Plus de 2 430 étudiants sont inscrits au campus de Rimouski (une augmentation de 4 % par rapport à l'année 2012), plus de 3 575 étudiants le sont au campus de Lévis (une hausse de 15 % par rapport à l'année dernière) et plus de 1 270 sont inscrits dans l'un des centres de formation de l'UQAR sur le territoire ou encore à l'une des formations offertes à distance (ce qui représente une croissance de 16 % par rapport à l'année 2012).

La capacité d'attraction de l'UQAR est bénéfique pour le développement des régions qu'elle dessert. « Comme en témoignent plusieurs études, les étudiantes et étudiants qui suivent leur formation en région ont tendance à y demeurer après l'obtention de leur diplôme. À ce chapitre, nous sommes particulièrement fiers de former actuellement, chez eux, près de 200 personnes en Gaspésie et plus de 150 dans la région de Baie-Comeau. De plus, la hausse de 4 % au campus de Rimouski est très positive compte tenu du contexte démographique de la région », ajoute le recteur Ouellet.

Selon le vice-recteur à la formation et à la recherche, ces excellents résultats sont le fruit de la notoriété grandissante de l'UQAR. « L'Université est de plus en plus reconnue sur les scènes régionale, nationale et internationale pour la qualité et la spécificité de ses programmes de formation, de l'encadrement et des services offerts ainsi que de la recherche effectuée », indique François Deschênes. Au cours des trois dernières années, les chercheurs de l'UQAR ont obtenu près de 75 M $ en financement de recherche universitaire.

Cette année encore, l'UQAR accueille plus de 400 étudiants étrangers. Ceux-ci proviennent notamment de la France, de l'Algérie, de la Chine, du Sénégal, de la Tunisie et d'Haïti. « La présence d'étudiants étrangers est enrichissante pour notre communauté universitaire. À l'instar de tous nos diplômés, ils deviennent à leur façon des ambassadeurs de notre Université », note le vice-recteur au campus de Lévis et à la planification, Louis Mathier.

Créée en 1969, l'Université du Québec à Rimouski offre de la formation universitaire dans les régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord. « L'UQAR est très présente dans le milieu, tant sur le plan de la recherche que de la formation. Depuis sa création, l'Université a décerné plus de 40 000 diplômes. Ces diplômés sont autant d'acteurs qui contribuent à dynamiser les régions que nous desservons », conclut le recteur Ouellet.

Source :
Jean-François Bouchard
10 septembre 2013