2013-09-25 | UQAT

Un outil de prise de décision pour mesurer l'impact socioéconomique des projets de développement du Nord-du-Québec

Photo : Kevin Black

Trois chercheurs du département des sciences de la gestion de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) ont dévoilé un outil unique de prise de décisions qui permettra d'améliorer la sélection des projets entourant le développement du Nord québécois. Inspiré de la théorie des ensembles approximatifs, l'approche développée par l'équipe de chercheurs permet d'établir des règles de décision en fonction des besoins socioéconomiques des municipalités concernées dans le projet Le Nord pour tous du gouvernement québécois.

Fruit du travail des professeurs Jean-Charles Marin et Kazirmierz Zaras et du chargé de cours Bryan Boudreau-Trudel, la recherche « Portrait du Nord québécois en utilisant l'approche EABD comme un outil d'aide à la décision pour la gestion des projets de développement du nord du Québec » vise 52 municipalités du Nord québécois. « Dans son plan d'action, le Secrétariat au développement nordique souhaite définir une politique responsable et appuyée sur des idées novatrices qui favorisera la maximisation des retombées positives, notamment pour les communautés locales, et c'est dans cette perspective que nous avons créé ce nouvel outil de gestion de projet », souligne le professeur Jean-Charles Marin. En effet, cet outil est destiné de façon toute particulière aux décideurs et gestionnaires afin qu'ils puissent mieux orienter leurs décisions en fonction des besoins sociaux et économiques réels des villes et villages impliqués dans leurs projets. « Cette approche qui permet d'avoir un regard plus stratégique sur les ressources investies dans le développement du Nord québécois devrait susciter l'intérêt des gestionnaires », ajoute le professeur Zaras.  Un article scientifique produit autour de cette étude a d'ailleurs été reconnu par la revue American Journal of Operational Research.

À partir des recensements de 2006 et de 2011 de Statistiques Canada, les travaux ont permis de mesurer 32 indicateurs socioéconomiques séparés en six perspectives, soit la démographie, la sociologie, la microéconomie, l'emploi, les salaires et les professions. « Des calculs par rapport à chaque perspective sont effectués afin de classifier les municipalités. Les résultats obtenus nous permettent par la suite de déduire des règles de décision en fonction des indicateurs les plus importants pour les projets d'expansion du Nord », explique M. Boudreau-Trudel.

Un résumé de la recherche ainsi que l'étude complète sont disponibles pour les élus, les dirigeants d'entreprises et toute autre personne oeuvrant au développement du nord du Québec. Les chercheurs associés à cette étude offrent également leur soutien dans l'application de cette approche novatrice.

Toutes les actualités de l'UQAT >>>

Source :
Anne-Marie Nadeau
Responsable du Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Téléphone : 819 762-0971, poste 2204