2013-10-15 | UQAR

La revue Science publie un article du professeur Bjørn Sundby

La réputée revue Science vient de publier un article du professeur d'océanographie Bjørn Sundby sur le rôle crucial d'une forme de manganèse négligée, mais pourtant abondante, dans les milieux aquatiques dans le cadre d'une étude sur les sédiments de l'estuaire du Saint-Laurent.

Ressemblant au fer, le manganèse est un métal dit de transition gris-blanc qui s'oxyde facilement. Il en existe trois formes dans l'environnement ? manganèse (II), manganèse (III) et manganèse (IV) ? et leur différence dépend de leur état d'oxydation ou du nombre d'électrons dans l'atome. À l'image du fer qui se transforme en rouille à la suite de la perte d'électrons au contact de l'oxygène, la perte ou le gain d'électrons produit une réaction d'oxydoréduction du manganèse.

L'étude réalisée par le professeur Sundby, de l' ISMER, et ses collègues océanographes George Luther, de l'École des sciences et des politiques maritimes de la Faculté des sciences de la terre, des océans et de l'environnement de l'Université du Delaware, et Alfonso Mucci, de l'Université McGill, a permis de faire la lumière sur les phénomènes chimiques qui affectent le comportement et l'abondance du manganèse dans les milieux naturels.

Lire l'article complet

Sur la photo : Bjorn Sundby

Source :
Service des communications, UQAR