2013-10-23 | UQAR

Les algues marines du Saint-Laurent, les futurs agents de conservation des aliments?

Les algues de l'estuaire du Saint-Laurent présentent un fort potentiel antioxydant et antibactérien pour l'industrie alimentaire selon Catherine Boisvert, étudiante à la maîtrise en océanographie à l'UQAR.

Depuis quelques années, les consommateurs réclament de plus en plus des aliments frais, ayant subi un minimum de procédés de conservation et de transformation. Cette pression des consommateurs de retirer les agents de préservation chimiques a stimulé l'intérêt de l'industrie alimentaire et de la communauté scientifique pour de nouveaux produits antimicrobiens naturels.

Selon l'espèce étudiée, les algues possèdent des composés immunostimulants, antiviraux, antibactériens, anticancéreux, anticoagulants, anti-inflammatoires, ainsi que des antioxydants puissants. Par contre, jusqu'à présent, peu de travaux ont porté sur leur potentiel antimicrobien.

Lire l'article complet

Source :
François Cormier
UQAR-Info, 22 octobre 2013