2013-10-28 | UQAM

Le militantisme à l'heure des médias sociaux

Est-ce qu'Internet modifie le schéma communicationnel traditionnel pour les militants des partis politiques? Ceux-ci peuvent-ils utiliser les médias sociaux à leur guise pour faire avancer leur cause au sein de leur formation politique? «Chaque fois qu'un nouveau média a été créé au XXe siècle? la radio, la télé, le Web? il a été associé à des possibilités d'émancipation pour la base militante des partis politiques», souligne Isabelle Gusse, professeure au Département de science politique.

À l'invitation du Forum mondial sur les sciences sociales, qui avait lieu à la mi-octobre à Montréal, la chercheuse s'est penchée sur les pratiques de communication des militants du Parti québécois et du Parti libéral du Québec. «Ce fut une recherche exploratoire, précise-t-elle. Il n'y a rien de scientifique dans ma démarche, qui ouvre toutefois des pistes intéressantes à explorer.»

Les médias sociaux en campagne

On cite souvent en exemple la campagne électorale de 2008 de Barack Obama quand vient le temps de démontrer l'utilisation judicieuse des médias sociaux par les partis politiques. Relayés en un seul clic par des milliers de militants, les messages du Parti démocrate ont permis de récolter de nombreux appuis financiers, de créer une communauté d'électeurs et, ultimement, de remporter l'élection présidentielle. Bien sûr, l'utilisation des médias sociaux ne fut pas le seul facteur dans la victoire du sénateur de l'Illinois, mais les Démocrates et leurs militants ont démontré avec force les possibilités du média.

Lire l'article complet

Source :
ACTUALITÉSUQAM
25 octobre 2013