2013-11-07 | UQAR

Les drones au service de la recherche en océanographie

Spécialiste en télédétection, le professeur en océanographie physique Martin Montes travaille sur un projet de recherche novateur sur l'utilisation des drones, ces petits appareils volants téléguidés, dans la recherche en océanographie. Une recherche qui est réalisée avec des collègues de l'Université polytechnique de Catalogne, à Barcelone.

La télédétection consiste en l'observation de la terre à partir de satellite ou d'autres appareils de mesure. Les drones sont désormais utilisés par les chercheurs spécialisés en télédétection. « Cette technologie est l'avenir en télédétection », estime le professeur Montes. « L'utilisation de la robotique en océanographie est récente, mais elle va se développer, car elle offre beaucoup de possibilités. Toutefois, nous devons apprendre à utiliser adéquatement cette technologie. »

C'est précisément l'objectif du projet de recherche OPUS, qui signifie Optimum Processing of Uas optical Signatures ou Traitement optimal des UAS signatures optiques, que le professeur de l'ISMER mène avec ses collègues Cristina Barrado et Enric Pastor. « Les drones, que l'on appellent aussi des Unmanned aerial systems, permettent la détection de cibles qui sont 1000 fois plus petites et plus variables que celles observées par les satellites. Toutefois, il faut pouvoir corriger les distorsions géométriques, la stabilité et la vibration du drone dans la lecture des données. »

Lire l'article complet

Sur la photo : Le professeur Montes entourée des chercheurs Cristina Barrado et Pablo Royo de l'Université polytechnique de Catalogne.

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR-Info
6 novembre 2013