2013-11-27 | UQAR

Un projet de formation à distance interordres suprarégional et novateur

La Table interordres d'éducation du Bas-Saint-Laurent (TIO BSL) et la Table éducation, formation, emploi de la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine (TÉFE GÎM) unissent leurs forces dans un projet de formation à distance novateur visant à offrir un service éducatif de proximité répondant aux aspirations de qualification de la population et de développement socio-économique de ces régions.

Communément appelé FADIO (formation à distance interordres), ce projet a été initié afin de répondre au défi de l'accessibilité à la formation posé par les grandes étendues de territoire à faible densité démographique de nos régions. «Le développement de formations offertes à distance est un excellent moyen pour permettre à toute personne du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine d'augmenter leurs compétences et de contribuer au développement de nos régions», indique Jean-Pierre Ouellet, président de la TIO BSL et recteur de l'UQAR.

FADIO repose sur un important partenariat suprarégional. Les commissions scolaires des Îles, des Chic-Chocs, René-Lévesque, des Monts-et-Marées, des Phares, du Fleuve-et-des-Lacs et de Kamouraska-Rivière-du-Loup, les cégeps de la Gaspésie et des Îles, de Matane, de Rimouski, de Rivière-du-Loup et de La Pocatière ainsi que l'Institut de technologie agroalimentaire, l'Institut maritime de Rimouski et l'Université du Québec à Rimouski ont convenu de partager leurs expertises, de sensibiliser leur personnel aux avantages d'offrir de la formation à distance, de former leur personnel au sein d'une communauté de pratique et d'identifier des moyens pour rendre compatibles leurs plateformes technologiques.

C'est la première fois au Québec qu'une telle initiative regroupe autant de partenaires dans le domaine de l'éducation. «En plus d'être bénéfique pour l'ensemble des institutions, FADIO leur permettra de mettre en place des conditions gagnantes pour offrir de la formation à distance de qualité et adaptée pour les différentes clientèles, en plus d'être reconnues comme innovantes et performantes et de se positionner en devenant des leaders dans l'offre de formation à distance», mentionne Jacques Veillette, président de la TÉFE GÎM.

La formation à distance est appelée à connaître un important essor dans les prochaines années. Taillé sur mesure afin de répondre aux besoins de formation du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, le projet FADIO se veut un modèle exportable dans toutes les régions du Québec. «La formation est essentielle au développement des régions. Comme la majorité des étudiants formés en région y demeurent après leurs études, FADIO contribuera à la vitalité socioéconomique de nos milieux», conclut Jean-Pierre Ouellet.

Sur la photo : Le recteur de l'UQAR et président de la TIO BSL, Jean-Pierre Ouellet, en compagnie de la directrice régionale du ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Diane Vallières.

Toutes les actualités de l'UQAR >>>

Source :
UQAR-Info, 27 novembre 2013