2013-12-03 | UQAT

Un nouvel ouvrage qui soulève la complexité de l'action de formation des enseignants inuit et des Premières Nations est lancé

À l'instar de certains étudiants qui suivent une formation en enseignement dans le but de se réaliser personnellement, d'autres l'entreprennent plutôt comme un projet de développement pour leur Nation. C'est cette complexité de formation des enseignants inuit et des Premières Nations qui fut présentée lors du lancement du livre La formation des enseignants inuit et des Premières Nations, PROBLÉMATIQUES ET PISTES D'ACTIONS qui a eu lieu le 28 novembre au campus de Val-d'Or de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

Conçu sous la direction de Mme Gisèle Maheux et de M. Roberto Gauthier, respectivement professeure-chercheure associée à l'UQAT et professeur-chercheur à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), cet ouvrage fut lancé selon la formule des dîners-conférences autochtones de l'UQAT. Une douzaine de collaborateurs ont pris part à l'activité en vidéoconférence à partir de Rouyn-Noranda, Chicoutimi, Pikogan et Kuujjuaq afin de présenter les différents chapitres auxquels ils ont collaboré. « Nous savons que le développement de l'éducation est une priorité chez les Algonquins, les Cris, les Atikamekws, les Innus et les Inuit qui habitent le territoire québécois. Le développement de l'identité culturelle et de la langue sont parmi les principaux enjeux de la scolarisation des enfants des communautés. Or, les enseignants sont les acteurs de première ligne de cette scolarisation. Il est donc incontournable que nous nous penchions sur la question de leur formation professionnelle », souligne Mme Maheux.

L'ouvrage présente notamment le regard d'une enseignante algonquine, les caractéristiques linguistiques des enfants des Premières Nations, la formation des futurs enseignants atikamekw ainsi que la mise en place d'une approche de soutien à la formation des enseignants inuit de Puvirnituq et d'Ivujivik sous différents points de vue, soit celui des formateurs universitaires, celui des étudiants ainsi que celui des partenaires des communautés.

L'ouvrage se termine par la présentation des contributions spécifiques de l'UQAC et de l'UQAT à la formation des enseignants inuit et des Premières Nations. Le partenariat Puvirnituq-Ivujivik-UQAT, la formation d'une cohorte cris en exercice et la mise en place d'une structure de soutien aux activités de formation y sont entre autres présentés.

Pour plus d'information concernant l'ouvrage : http://www.puq.ca/catalogue/livres/formation-des-enseignants-inuit-des-premieres-2289.html.

Sur la photo : Mme Gisèle Maheux, professeure-chercheure associée à l'UQAT.

Toutes les actualités de l'UQAT >>>

Source :
Nathalie Cossette
Agente d'information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628