2013-12-05 | ENAP

Le SCT lance un nouveau programme de formation pour les gestionnaires de la fonction publique

Le Secrétariat du Conseil du trésor (SCT) a officiellement lancé, ce matin à l'ENAP à Québec, le premier niveau du Programme gouvernemental d'apprentissage du gestionnaire-leader (PGAGL) de la fonction publique québécoise. Trois cohortes démarreront en 2013, suivies d'une vingtaine d'autres par année. Chaque cohorte se compose de 19 nouveaux gestionnaires provenant de différents ministères et organismes.

La directrice de l'administration et secrétaire générale de l'ENAP, Louise Laflamme, a souligné la collaboration qui existe depuis nombre d'années entre le SCT et l'ENAP. Cette collaboration « coule de source » puisque l'ENAP est une université spécialisée qui a pour mission l'enseignement et la recherche en administration publique, de même que la formation et le perfectionnement d'administrateurs publics, d'analystes et de gestionnaires, actuels et futurs.

Ce partenariat s'est concrétisé de plusieurs façons, mais plus particulièrement dans le déploiement du Programme de formation à la gestion publique (PFGP) et du programme de formation Leadership en action pour gestionnaires de gestionnaires (LAGG). Ces deux programmes ont tracé la voie pour cette synergie qui s'est développée entre le SCT et l'ENAP.

Programme novateur, le PGAGL permet aux gestionnaires de se développer et d'améliorer leurs compétences de gestion et leur leadership en lien avec le nouveau Référentiel de compétences du gestionnaire-leader de la fonction publique. Concrètement, le PGAGL est développé avec un scénario d'activités mixtes : questionnaires d'évaluation, travaux préparatoires en ligne, modules de formation en présentiel et à distance, ateliers d'échanges et d'intégration, forum de discussion, etc.

Enfin, le programme a la particularité de susciter l'autonomisation du participant qui devient progressivement le maître d'oeuvre de son apprentissage.

Le deuxième niveau du PGAGL sera lancé en 2014.

Toutes les actualités de l'ENAP >>>

Source :
Service des communications, ENAP