2013-12-11 | UQAM

Conseillère scientifique en France

Louise Vandelac, professeure au Département de sociologie, co-directrice de VertigO, revue électronique en sciences de l'environnement, et présidente de la Commission sectorielle Sciences naturelles, humaines et sociales de la Commission canadienne pour l'UNESCO, vient d'être nommée, en France, au Conseil scientifique du GIS Réseau national des Maisons des sciences de l'homme. Composé de 16 membres, le Conseil formule un avis sur les orientations générales et les priorités du réseau, assure un suivi dans leur mise en oeuvre et apporte un soutien à l'implantation régionale de Maisons des sciences de l'homme.

Les 22 Maisons des sciences de l'homme, à l'interface du Conseil national de la recherche scientifique (CNRS) et d'une vingtaine d'universités, visent à fédérer et à dynamiser la recherche en sciences humaines et sociales. Regroupant des chercheurs issus de disciplines différentes, elles constituent des pôles de référence intellectuelle.

Préoccupée par le lien entre problèmes de santé et dégradation de l'environnement, Louise Vandelac a effectué plusieurs travaux sur la place des femmes dans le monde du travail et sur les technologies de reproduction. Depuis une dizaine d'années, elle s'interroge plus largement sur les impacts des technosciences (OGM, clonage, animaux et plantes transgéniques, nanosciences) sur l'environnement et sur la santé des populations en étudiant les risques à long terme de la manipulation du vivant.

Membre du Centre de recherche interdisciplinaire sur le bien-être, la santé, la société et l'environnement (CINBIOSE) et du Conseil scientifique international de la Maison de recherche en sciences humaines de l'Université de Caen Basse-Normandie, la professeure est la lauréate 2010 du prix Acfas Jacques Rousseau-Multidisciplinarité.

Toutes les actualités de l'UQAM >>>

Source :
ACTUALITÉS UQAM
9 décembre 2013