2013-12-11 | UQO

Un étudiant de l'UQO reçoit le Prix David!

Frédéric Lacroix, étudiant en troisième année au baccalauréat en travail social à l'UQO, a reçu le Prix David sur la sensibilisation lors de la remise des Prix David du Regroupement des associations de personnes handicapées de l'Outaouais (RAPHO) qui a eu lieu le 3 décembre 2013.

Dans le cadre de la Journée internationale des personnes handicapées et pour une vingtième année consécutive, le RAPHO a remis six Prix David aux personnes s'étant démarquées par l'inclusion, le dépassement de soi individuel et social, l'accessibilité, la défense des droits et la sensibilisation.

La candidature de Frédéric Lacroix fut soumise par madame Suzanne Guérin, travailleuse sociale et psychothérapeute à Épilepsie Outaouais : « au cours de son stage chez Épilepsie Outaouais, Frédéric a pris davantage conscience d'un rôle important qu'il assume déjà très bien et qui pourra prendre de l'ampleur dans sa future profession de travailleur social, celui d'agent de sensibilisation. Son Prix David dans la catégorie « sensibilisation » est un témoignage concret de sa contribution à notre association. Le fait d'être une personne handicapée qui prend sa place dans la société et vit ses rêves, malgré ses limites, a eu un impact très positif sur nos membres et notre équipe. Il nous a enrichis de son «regard de plus bas». La famille de Frédéric, ses parents, sa conjointe, et quelques-uns de nos membres se sont déplacés pour assister à la remise de son prix et ce fut un beau moment de réjouissance pour nous tous. Bravo et merci, Frédéric. Nous sommes tous très fiers de toi!

Monsieur Lacroix a reçu le prix pour son travail de sensibilisation auprès des écoliers en donnant des conférences sur différents handicaps. «Honnêtement, je ne m'attendais pas à ce que ce prix fasse boule de neige. Surtout le Prix David sur la sensibilisation, car c'est un volet très important pour moi. J'ai souvent dit que ce qui est le plus handicapant, ce n'est pas ma paraplégie, mais bien le fait que certaines personnes s'imaginent que j'ai des limites que je n'ai pas en réalité. Je ne réalise pas réellement l'impact que je peux avoir sur les gens, car beaucoup de choses sont pour moi très naturelles. Je ne vais pas à l'université avec ma chaise, mais bien avec ma tête. Ce ne sont pas mes jambes qui apprennent. Rien à voir avec le fait que je sois paraplégique! En ce qui concerne le prix, ça me touche beaucoup.»

Félicitations à Frédéric Lacroix, étudiant à l'UQO, pour son dévouement et sa détermination!

Sur la photo: Frédéric Lacroix accompagné de Suzanne Guérin, directrice par intérim chez Épilepsie Outaouais.

Toutes les actualités de l'UQO >>>

Source :
Service des communications
et du recrutement, UQO