2013-12-20 | UQAT

Des recherches de l'UQAT au Maroc

Le 18 décembre dernier, à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), M. Bruno Bossé, doctorant en sciences de l'environnement à l'UQAT présentait la 42e soutenance d'une thèse de doctorat en sciences de l'environnement. M. Rachid Hakkou, de l'Université Cadi Ayyad au Maroc était présent lors de cette présentation de travaux de recherche qui s'inscrit dans le cadre des celles effectuées par la chaire du Centre de recherche en développement international (CRDI) qui réunit l'UQAT et le Maroc.

Originaire de la France et au Québec depuis 2010, M. Bossé a entrepris des études à l'UQAT afin d'y effectuer un stage et d'y entreprendre par la suite son doctorat. Alors que de nouvelles techniques de restauration applicables à différents types de climats sont actuellement développées, M. Bossé s'est intéressé à celles applicables en climat semi-aride à aride. Les recherches concernant le site minier de Kettara au Maroc, effectuées par l'UQAT en collaboration avec l'Université Cadi Ayyad, l'ont intéressé et l'ont conduit à fouler le sol marocain pendant près d'une année.

Sa thèse, qui a d'ailleurs reçu la mention d'excellence de la part du jury, visait à évaluer la capacité des rejets calcaires phosphatés en tant que composante principale d'un recouvrement alternatif SR (store-and-release).

Créée en 2009, la chaire du CRDI joue un rôle essentiel dans l'approfondissement des connaissances sur la restauration des sites générateurs de drainage minier acide (DMA) marocains soumis à des climats arides à divers degrés. Elle découle de plusieurs années de collaboration entre l'UQAT et l'Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech.

Lire le communiqué

Source :
Nathalie Cossette
Agente d'information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628