2013-08-12 | UQ

Les universités, leviers du développement

«Le réseau des universités et des cégeps, c'est le meilleur outil de développement régional qu'on ait jamais trouvé au Québec, affirme l'économiste Marc-Urbain Proulx, professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Le développement, tel qu'on l'entend aujourd'hui, est basé sur le savoir, les connaissances et les compétences. La présence d'institutions d'enseignement postsecondaire en région constitue l'élément clé du développement territorial.»

Certes, l'économiste ne nie pas l'importance des infrastructures de transport, de la disponibilité de l'énergie ou des réseaux de communication. Mais l'élément essentiel, c'est désormais l'expertise. «Dans un contexte où la demande sociale pour les connaissances est très forte, avec le développement des technologies minières ou du multimédia notamment, les universitaires jouent plusieurs rôles. Ils sont tantôt formateurs de main-d'oeuvre qualifiée et producteurs de savoir; tantôt des animateurs, des médiateurs et des accompagnateurs des communautés qui cherchent à prendre leur destinée en main», explique celui qui est aussi directeur scientifique du Centre de recherche sur le développement territorial (CRDT).

Source :
«Grappe de croissance». La recherche dans le réseau de l'Université du Québec : Objectif régions - Du savoir pour le développement, vol. 2, no 2 (novembre 2012), p. III-IV.

Lire la suite, en page III-IV, dans La recherche dans le réseau UQ.pdf