2013-01-30 | UQAR

Comment les oiseaux s'ajustent-ils aux grands froids de l'hiver?

Avec les froids polaires que le sud du Québec a connu au cours des dernières semaines, on peut se demander comment les oiseaux réussissent à survivre dehors. Magali Petit, étudiante au doctorat en biologie, travaille justement sur l'ajustement des mésanges à tête noire aux variations météorologiques.

«Durant l'été, la température est chaude et la nourriture est facilement accessible pour les oiseaux. Par contre, lorsque l'automne arrive, les nuits commencent à être fraîches, le soleil se couche plus tôt et les oiseaux ont moins de temps pour trouver leur nourriture. Ils doivent donc ajuster leur comportement, leur énergie, leur masse musculaire et leur physiologie en général pour faire face à ces conditions difficiles. En plein coeur de l'hiver, avec seulement huit heures d'ensoleillement, les mésanges n'ont que très peu de temps pour acquérir la quantité de nourriture, et donc d'énergie, qui leur est nécessaire pour survivre aux 16 heures de nuit très froides de l'hiver québécois», explique Mme Petit.

Lire l'article complet

Source :
François Cormier
UQAR-Info, 30 janvier 2013