2013-02-04 | UQAR

Sciences comptables - Un encadrement qui fait la différence

Photo : Nicolas Pellet

Les étudiants en sciences comptables de l'UQAR se démarquent depuis plusieurs années lors de concours provinciaux mettant à l'épreuve leurs connaissances et leurs aptitudes professionnelles. Rivalisant avantageusement avec les meilleurs étudiants du Québec, ils font la démonstration que l'encadrement de professeurs fait la différence.

Au cours des six dernières années, les étudiants en sciences comptables de l'UQAR ont mérité à plusieurs reprises les premières places au concours Spécial cas de l'Ordre des comptables agréés du Québec, organisation qui s'appelle maintenant l'Ordre des comptables professionnels agréés du Québec. Particulièrement exigeante, cette épreuve provinciale consiste en l'écriture d'une étude de cas multidisciplinaire faisant appel aux connaissances et aux compétences reliées à la comptabilité publique : éthique, intégration, analyse, certification, mesure de la performance, fiscalité et finance.

Un tel palmarès n'est pas l'effet du hasard. «L'étudiant est notre priorité», souligne Annie Brisson, responsable des programmes d'études avancées en sciences comptables aux campus de Rimouski et de Lévis. «Le niveau d'engagement des professeurs et des chargés de cours en sciences comptables est très élevé. Dans nos actions et dans notre quotidien, nous misons sur la réussite de nos étudiants en sciences comptables. Le fait d'avoir des groupes d'une trentaine d'étudiants en moyenne au baccalauréat est un atout qui favorise un bon encadrement. Cela fait en sorte que nous connaissons nos étudiants, et ils savent qu'ils ont facilement accès à leurs enseignants.»

Sur la photo : Le professeur Francis Belzile en compagnie de Simon Lévesque, de Jean Simon Godbout et de Cynthia C. Rousseau, étudiants au baccalauréat en sciences comptables.

Lire l'article complet

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR-Info, 1er février 2013