2013-02-07 | UQAR

Pêcher la crevette d'eau douce à la recherche de son code-barre génétique

Dans le cadre de sa thèse de doctorat en biologie, Kaven Dionne s'intéresse à la coexistence des espèces semblables. Pour ce faire, il a ratissé plus d'une centaine de lacs au Bas-Saint-Laurent pour récolter des amphipodes, des petits crustacés aussi appelés crevettes d'eau douce.

En écologie, le principe de l'exclusion compétitive sous-entend que deux espèces ne peuvent partager indéfiniment la même niche écologique (conditions nécessaires à leur survie, comme la présence de nourriture), car la plus compétitive des deux espèces finit à plus ou moins long terme par éliminer l'autre du milieu. Pour occuper des niches écologiques différentes, les espèces développent souvent au fil de l'évolution des morphologies différentes leur permettant de se spécialiser. Or, certaines espèces partagent tout de même des morphologies similaires au point d'être confondues entre elles.

Lire l'article complet

Source :
François Cormier
UQAR-Info, 5 février 2013