2013-03-27 | UQAM

Les élèves de la réforme seraient meilleurs en science

Les élèves du système scolaire québécois issus de la Réforme sont-ils désormais plus compétents à résoudre des problèmes scientifiques et technologiques, que les élèves d'avant la Réforme? Comment la réforme a-t-elle influencé leurs attitudes vis-à-vis des sciences et de la technologie et des carrières scientifiques? Ces questions ont amené une équipe de chercheurs de la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Montréal à réaliser une importante étude qui s'est étalée sur plusieurs années, auprès d'un nombre important d'élèves du secondaire V.

Selon l'étude de l'équipe du professeur Patrice Potvin, les élèves ayant été entièrement éduqués dans le système «post-Réforme scolaire québécoise» présentent, de manière significative, davantage d'indices de compétence en résolution de problème. Ils expriment une attitude par rapport aux sciences et à la technologie, un attrait pour les carrières en sciences et technologie et une perception quant à l'utilité de l'école pour comprendre la «vraie vie» qui sont significativement plus favorables que chez les élèves d'avant la Réforme.

Source :
Patrice Potvin, Jean-Guillaume Dumont, François Boucher-Genesse, Martin Riopel, «The effects of a competency-based reform on the development of problem-solving competency in science and technology using a computer simulation and on general attitudes toward science and technology» in International Journal of Innovation in Science and Mathematics Education, Vol 20, No 4, p. 54-69 (2012).