2013-04-08 | UQTR

Des étudiants de l'UQTR participent à la mise en valeur du Musée québécois de culture populaire

Depuis quelques années, l'UQTR multiplie les initiatives pour accroître son engagement dans la communauté. Parmi celles-ci, le projet d'intervention communautaire, communément appelé «Picom», est une activité pédagogique créditée au sein de laquelle des étudiants coopèrent à la conception et à la réalisation d'un projet de service communautaire à partir d'un besoin identifié par un organisme. Accompagnés tout au long du projet par un mentor désigné par l'organisme, les étudiants inscrits à un Picom sont également encadrés par un enseignant de l'UQTR.

Trois types de Picom sont offerts aux étudiants : sous forme de cours institutionnel complémentaire, dans le cadre d'un carrefour communauté-université ou intégré dans un cours disciplinaire. Pour sa part, le professeur Jason Luckerhoff du Département de lettres et communication sociale a choisi, à l'automne 2012, de faire un Picom du cours Communication et culture.

«Grâce à un partenariat déjà établi avec le Musée québécois de culture populaire (MQCP), les étudiants ont été initiés à l'approche communicationnelle des faits culturels et à l'analyse de données dans le but de formuler des recommandations à un client à titre de consultants en communication. Concrètement, il s'agissait de les plonger dans une situation réelle; les étudiants se sont vu confier la responsabilité d'aider le MQCP à modifier sa planification stratégique ainsi qu'à réfléchir à sa mission et aux publics rejoints», d'expliquer le professeur.

Lire l'article complet

Source :
Ariane Normand
Campus Express, 4 avril 2013