2013-04-12 | UQAR

Entrepreneur et étudiant au baccalauréat en administration, Alexandre Dumont participera au G20 de Moscou

C'est à la suite d'un concours de la Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs (FCJE) que M. Dumont a été choisi pour participer à cette rencontre internationale. «Je suis fier de pouvoir aller au G20, qui est, selon moi, le plus gros évènement politique pour l'économie mondiale. Mon associé Philippe Pâquet-Devarennes a participé au même genre de concours et il est allé faire du développement des affaires en Europe. Mon objectif au G20 est d'avoir une meilleure vision de la politique et du gouvernement et de développer de nouveaux marchés émergents», mentionne-t-il.

Alexandre Dumont est entrepreneur jusqu'au bout des ongles! «Je carbure à l'entrepreneuriat. C'est ma passion de relever des défis que personne n'a encore réalisés», explique l'étudiant de l'UQAR. «Nous avons encore une petite PME de moins de 20 employés en saison forte et nous devons aller chercher de nouvelles parts de marché. Notre objectif est de devenir le plus gros distributeur canadien en surface synthétique avant 2015, soit avant la fin de mon baccalauréat en administration, finance corporative.»

Le choix de son programme universitaire repose d'ailleurs sur la volonté du jeune entrepreneur d'être bien outillé pour le monde des affaires. «Les connaissances acquises vont me permettre d'avoir une vision d'ensemble sur l'entreprise et de contrôler sa rentabilité. Avec un baccalauréat, je vais me sentir beaucoup plus à l'aise de prendre des décisions stratégiques et cela me donnera beaucoup plus de crédibilité en tant que gestionnaire de l'entreprise», observe Alexandre Dumont.

En outre, il reconnaît la pertinence de recourir à l'expérience d'entrepreneurs qui ont réussi dans le monde des affaires. «Sage mentorat d'affaires est un partenaire qui contribue au succès de l'équipe GSQ. Je conseille à tout jeune entrepreneur de se prendre un mentor pour le guider et lui permettre de bénéficier de son expérience pour sa vie personnelle et son entreprise», indique M. Dumont.

Tout en poursuivant ses études au campus de Lévis, Alexandre Dumont ne ménage pas ses efforts avec son associé Philippe Pâquet De-Varennes pour développer leur entreprise basée à Québec. «Le gazon synthétique est un produit sans entretien et très économique, et dont l'apparence et le confort ressemblent à l'herbe naturelle. C'est grâce à toute l'équipe de GSQ que nous pouvons nous démarquer sur le marché. Nous couvrons présentement un plus grand territoire que la Ville de Québec et notre objectif est de rentrer plus massivement dans le domaine sportif et d'être le leader en solution synthétique pour la distribution dans le landscaping à l'échelle canadienne», conclut M. Dumont.

Toutes les actualités de l'UQAR >>>

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR-Info, 8 avril 2013