2013-05-01 | UQO

Nancy Allen décroche une bourse de doctorat en recherche du FQRSC

Madame Nancy Allen est la seule étudiante de l'UQO à obtenir une bourse de recherche aux concours des programmes Bourse de doctorat et Bourse de réintégration à la recherche, volet doctorat, pour l'année financière 2013-2014 du Fonds de recherche société et culture du Québec.

La doctorante en éducation et chargée de cours à l'UQO était particulièrement fière de cette nouvelle bourse puisqu'en plus du FQRSC, elle a également obtenu cette année une bourse du Consortium de recherche en persévérance et réussite scolaire de l'UQO (COREPER) qui l'aidera à effectuer sa recherche en Outaouais. « Ceci me permettra de recueillir et d'effectuer un état des connaissances dans cette région afin d'éventuellement mettre en place des mesures favorisant la réussite et la persévérance scolaire des élèves de la fin du primaire et de favoriser la transition vers le secondaire ». La bourse du FQRSC est accordée pour trois ans (fin en 2016) à raison de 20 000 $ par année et celle du COREPER est de 5 000 $ renouvelable.

La doctorante en éducation dont les travaux sont supervisés par la professeure Lizanne Lafontaine du Département des sciences de l'éducation du campus de Saint-Jérôme travaille sur les stratégies métacognitives de compréhension orale.

Madame Allen nous explique : « ces dernières ne sont pas enseignées explicitement au primaire et nous cherchons toujours à connaître l'effet de leur enseignement sur la transition des élèves de 6e année vers le secondaire. Par ailleurs, il n'existe pas de recherche en langue d'enseignement, quelle qu'elle soit qui étudie la compréhension orale des élèves, alors que je crois qu'elle peut être un indicateur de réussite chez les élèves s'ils maîtrisent justement des stratégies métacognitives de compréhension orale ».

Nancy Allen raconte avoir choisi l'UQO et la professeure Lafontaine comme directrice de thèse pour son expertise en oral et pour les nombreuses recherches qu'elle conduit sur le sujet. L'étudiante raconte : « elle a été membre de mon jury lors de mon mémoire de maîtrise en didactique des langues et la rigueur de ses commentaires m'ont donné confiance en elle et en sa capacité de m'accompagner dans mes études doctorales ». Madame Allen poursuit en disant : « le choix de ma codirectrice, madame Ginette Plessis-Bélair, s'est quant à lui effectué en raison de sa grande expertise dans le domaine de l'oral et plus particulièrement dans le courant de l'oral réflexif, encore peu didactisé, dans le contexte québécois. Ce courant est en quelque sorte une porte d'entrée à la théorisation de la compréhension orale ».

Ces subventions obtenues par Nancy Allen lui permettront de diffuser ses résultats, notamment à l'étranger. « En somme, cette opportunité est un gage de confiance de l'organisme subventionnaire et signifie que la compréhension orale est un domaine qui mérite que l'on y porte une plus grande attention » conclue-t-elle.

En plus de ses travaux de recherches, Nancy Allen est également impliquée au sein du comité didactique de la revue Québec français. Il s'agit d'une revue professionnelle à laquelle elle collabore depuis 2010 et qui permet de vulgariser et de faire connaître des recherches en cours ou des résultats et des pratiques favorables à l'enseignement du français. De plus, madame Allen participe au comité scientifique du doctorat réseau UQ et au 20e colloque des étudiants au doctorat réseau en éducation, qui se déroulera du 21 au 23 août 2013 à Montréal.

Toutes les actualités de l'UQO >>>

Source :
Direction des communications et du recrutement, UQO