2013-05-13 | UQAT

Les super infirmières, une solution pour améliorer l'accès aux services de première ligne : Où en sommes-nous en Abitibi-Témiscamingue?

Une équipe de chercheures de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) réalisera un projet de recherche novateur portant sur La collaboration infirmière praticienne-médecin dans les milieux de soins de première ligne.

« Cette recherche permettra de fournir des pistes de solutions pour améliorer et favoriser la collaboration entre les infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne (IPSPL) et les médecins, de mieux comprendre l'apport des IPSPL au niveau des soins de santé de première ligne offerts en Abitibi-Témiscamingue et possiblement de justifier les bénéfices du travail des IPSPL du point de vue des usagers des services de santé », indique Dre Anaïs Lacasse, épidémiologiste et professeure au département des sciences de la santé de l'UQAT et investigatrice principale du projet.

Des barrières méconnues
L'Abitibi-Témiscamingue, comme plusieurs régions au Québec, est touchée par la problématique d'accès aux services de première ligne et de continuité des soins de santé. Une des solutions envisagées est l'amélioration de la collaboration interprofessionnelle avec des IPSPL, communément appelées les « super infirmières ». Bien que l'ajout d'IPSPL dans les milieux de soins et le partenariat IPSPL-médecin présentent de nombreux bénéfices, plusieurs barrières affectent leur intégration et la collaboration avec les médecins, entre autres la méconnaissance du rôle des IPSPL et l'organisation actuelle des milieux de soins.

Lire l'article complet

Source :
Nancy Ménard, agente d'information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Cellulaire : 819 279-7915
nancy.menard@uqat.ca