2013-05-16 | UQTR

Nouvelle thèse de doctorat en psychologie

Le cyberjournal En Tête présente le résumé de la thèse de doctorat en psychologie de Denise Côté intitulée: «Les père impliqués dans une problématique de négligence».

Les recherches auprès des pères impliqués dans une problématique de négligence envers les enfants sont peu nombreuses. Il devient essentiel d'en connaître davantage sur ces derniers dans leur rôle parental afin de contribuer à l'amélioration de nos connaissances et de nos interventions. Cette thèse a été réalisée auprès de 52 pères impliqués dans une problématique de négligence comporte deux études dont les résultats seront discutés à partir d'une perspective bioécologique. La première étude porte sur des résultats quantitatifs obtenus à l'aide de différents instruments de mesure, sur les conditions de vie adverses et certaines caractéristiques personnelles des pères afin de déterminer leurs effets modérateurs ou médiateurs en interaction avec la perception de l'enfant par le père sur leurs pratiques parentales, et sur leur potentiel d'abus.

Cette étude a démontré l'importance d'intervenir directement auprès des pères impliqués dans une problématique de négligence envers leurs enfants présentant une détresse psychologique, ainsi que sur leur réseau social considérant l'influence de ce dernier dans l'apport d'un soutien à l'intérieur de leur rôle parental. La seconde étude porte sur des résultats qualitatifs recueillis à travers un entretien sur l'expérience paternelle. Le vécu de ces pères a fait l'objet d'une analyse thématique et ensuite d'une analyse à l'aide des catégories conceptualisantes permettant ainsi l'élaboration d'une représentation de la relation père-enfant à partir des perceptions des pères impliqués dans une problématique de négligence. Cette représentation permettra de poursuivre la recherche et le développement d'interventions différentes sous un angle correspondant à leur réalité et adaptées aux difficultés qu'ils rencontrent considérant le désir des pères de contribuer au développement et au mieux-être de leurs enfants.

Thèse de doctorat en psychologie soutenue le 9 mai 2013

M. Carl Lacharité, Ph. D., directeur de recherche,
Professeur, Université du Québec à Trois-Rivières


Mme Colette Jourdan-Ionescu, Ph. D., présidente du jury
Professeure, Université du Québec à Trois-Rivières


Mme Danielle Leclerc, Ph. D., évaluatrice
Professeure, Université du Québec à Trois-Rivières


M. Jean-Martin Deslauriers, Ph. D., évaluateur externe
Professeur, Université d'Ottawa

Sur la photo : Colette Jourdan-Ionescu, Ph. D., UQTR, Jean-Martin Deslauriers, Ph. D., Université d'Ottawa, Denise Côté, étudiante, Danielle Leclerc, Ph. D., UQTR et Carl Lacharité, Ph. D., UQTR. (Photo Flageol)

Sources :
Service des communications, UQTR