2013-05-21 | UQAR

La Chaire de recherche du Canada en développement régional et territorial à l'UQAR est renouvelée

Le gouvernement fédéral vient d'annoncer le renouvellement de la Chaire de recherche du Canada en développement régional et territorial dans le cadre du Programme des chaires de recherche du Canada.

La titulaire de la chaire est la professeure Marie-José Fortin . « Nos recherches examinent des phénomènes bien actuels comme les dynamiques sociales, qui sont souvent conflictuelles, entourant l'implantation et la territorialisation de grands projets et cela, en s'attardant surtout à des régions non métropolitaines », explique-t-elle. « L'études de parcs éoliens, d'activités entourant l'exploitation des gaz de schiste, tout comme l'entrepreneuriat bioalimentaire sont éclairantes pour comprendre nos sociétés contemporaines, y compris leur façons d'habiter leur territoire.»

Le Conseil de recherches en sciences humaines octroie un montant de 500 000$ sur 5 ans à la Chaire de recherche du Canada en développement régional et territorial - le renouvellement a pris effet le 1er janvier dernier. Afin de comprendre l'articulation des liens entre l'économie, la société et le territoire, la Chaire a une programmation scientifique structurée autour de trois axes complémentaires : la construction de ressources et de systèmes productifs, leur inscription dans les communautés locales et leurs impacts sur la qualité des territoires habités.

Parmi les projets en cours, mentionnons deux études menées dans le cadre de l'évaluation environnementale stratégique sur les gaz de schiste qui rassemblent une équipe de douze chercheurs et assistants de recherche sous la direction de la professeure Fortin. L'accompagnement d'intervenants de la CRÉ-GÎM ayant conduite à l'adoption d'une charte des paysages pour la Gaspésie, le 19 avril dernier, est un autre type d'engagement mené par la Chaire dans son milieu.

Toutes les actualités de l'UQAR >>>

Sources :
Jean-François Bouchard
Service des communications, UQAR