2014-01-08 | UQAR

Le manque de sens au travail pour expliquer l'absentéisme et le roulement du personnel?

Sarah Pouliot (Photo : Jean-Luc Théberge)

Les comportements de retrait au travail, comme l'absentéisme et le roulement du personnel, sont des phénomènes suivis avec attention, notamment dans le réseau de la santé québécois. Pour l'étudiante à la maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail, Sarah Pouliot, le sens que chacun donne au travail pourrait influencer ces comportements.

Dans le cadre de son mémoire de recherche, Sarah Pouliot cherche à déterminer si dans le cas où une personne considère que son travail manque de sens, elle sera davantage portée à s'absenter du bureau, que ce soit par le biais de journées de maladie, de congés mobiles, d'absences à long terme ou en quittant carrément son emploi.

«L'intention de quitter est souvent le phénomène qui précède le roulement du personnel. Les conséquences de l'absentéisme et du roulement du personnel sont nombreuses, et ce, tant pour les individus que les organisations. En effet, ces impacts peuvent atteindre à plusieurs égards les personnes qui s'absentent, celles qui quittent l'organisation ainsi que les collègues de travail. Dans tous les établissements, des cibles en assurance salaire sont établies à chaque exercice financier», souligne la chercheuse.

Lire l'article complet

source :
François Cormier
UQAR-Info, 7 janvier 2014