2014-01-13 | UQAR

Une cinquantième conférence ArchéoPat en archéologie et patrimoine

L'UQAR sera l'hôte, le 14 janvier 2014, de la cinquantième conférence ArchéoPat en archéologie et patrimoine. Créée en décembre 2009 à l'initiative de professeurs du Laboratoire d'archéologie et de patrimoine (LAP), la série ArchéoPat propose gratuitement des conférences et d'autres activités ouvertes à tous grâce à la collaboration du Module d'histoire et du Module de géographie de l'UQAR, de l'Université d'été en patrimoine, du projet PatER (patrimoine, enseignement, recherche) et d'autres partenaires. La programmation s'est considérablement enrichie depuis 2009, passant de 3 conférences durant la première année à une dizaine en 2012-2013. L'automne 2013 a été particulièrement animé, avec pas moins de quinze activités ArchéoPat dont trois se sont déroulées hors des murs de l'UQAR.

Les activités ArchéoPat sont annoncées sur les babillards de l'UQAR et sur la page Facebook du LAP. La programmation est également affichée sur le site Web du LAP, où l'on trouvera aussi le détail des activités passées. La liste des conférenciers invités est tout aussi impressionnante que la variété des sujets abordés : de la commémoration à l'inventaire des ressources culturelles; de la navigation sur le Saint-Laurent à l'univers des jeux vidéo; de l'invention de l'agriculture aux luttes féministes; de l'archéologie subaquatique aux soucoupes volantes - qui seront au programme de l'hiver 2014. L'éventail des sujets et des approches reflète l'interdisciplinarité et la vaste étendue des champs de l'archéologie et du patrimoine.

La cinquantième conférence ArchéoPat sera consacrée à l'archéologie médiévale. Intitulée «Quinze ans d'archéologie à Souvigny», elle aura lieu au local D-530 de l'UQAR, le 14 janvier à 12h00. Madame Pascale Chevalier, maître de conférences à l'Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, présentera les recherches qu'elle a dirigées dans le prieuré clunisien de Souvigny (Allier, France), fondé vers 950 et abandonné par les moines en 1793. Ces recherches ont notamment permis d'éclairer le contexte de l'implantation du prieuré et ses huit siècles d'existence autour des reliques de deux abbés de Cluny, saint Mayeul (994) et saint Odilon (1049). Ce sera une deuxième conférence de Madame Chevalier à l'UQAR, puisqu'elle a déjà présenté, en février 2006, une conférence sur les sépultures de deux monastères médiévaux dont celui de Souvigny.

Toutes les actualités de l'UQAR >>>

Source :
Nicolas Beaudry
UQAR-Info