2014-01-14 | UQO

Une nouvelle contribution financière accordée au professeur Wojtek J. Bock pour son projet "Micromachining tools for fiber-optic bio-chemical sensors"

Le professeur Wojtek J. Bock.

La Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) a remis au professeur Wojtek J. Bock, du Département d'informatique et d'ingénierie de l'UQO, une subvention qui permettra de supporter le projet de recherche Micromachining tools for fiber-optic bio-chemical sensors. La contribution de la FCI est de 200 000 $ et la valeur totale du projet est de 567 900 $.

Les équipements demandés sont un laser à impulsions femtosecondes et un système permettant un traitement technologique de fibres optiques dont le diamètre du coeur est important. Cette infrastructure permettra la mise en place d'un programme de recherche ciblé vers l'étude et le développement de plusieurs plateformes technologiques pour la détection photonique basée sur le concept de laboratoire sur fibre. Le professeur Bock est considéré comme un des pionniers sur la scène internationale de ce concept original et unique. L'approche proposée se compare très avantageusement aux technologies alternatives en ce qui a trait à sa capacité de détection à distance, sa sensibilité élevée et son faible coût. Les travaux proposés pourraient avoir un impact majeur tant au niveau de la recherche fondamentale que des applications pratiques, particulièrement dans le domaine de la sécurité nationale et de la surveillance de l'environnement.

Selon l'évaluation du comité scientifique du Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies, le besoin pour les nouveaux équipements est réel et urgent. Ils complèteront admirablement le parc d'équipements du Centre de recherche en photonique de l'UQO. Le laser à impulsions femtosecondes est devenu un outil essentiel de tout laboratoire d'optique permettant de graver les fibres optiques, une étape cruciale pour les travaux proposés. Le système de traitement technologique est nécessaire pour le conditionnement des senseurs qui seront développés et, ainsi, commercialisés.

Rappelons que le professeur Wojtek J. Bock a obtenu, en mai 2009, un brevet de l'Office des brevets et des marques des États-Unis, avec son collaborateur Jianjun Ma pour la mise au point d'une sonde à fibre optique pouvant détecter la présence ou l'absence d'une ou plusieurs substances dans un milieu.

Toutes les actualités de l'UQO >>>

Source :
Service des communications
et du recrutement, UQO