2014-01-27 | UQTR

Philippe Massicotte expert en analyse numérique du Saint-Laurent

Philippe Massicotte, postdoctorant en sciences de l'environnement à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), a eu un cheminement «atypique». Cela ne l'a pas empêché de publier, en 2013, deux articles scientifiques liés au fleuve Saint-Laurent. Il a été aidé dans cette tâche par trois professeurs du Département des sciences de l'environnement. Un cas qui montre bien que le chemin vers la réussite peut prendre des tournants inattendus.

Un parcours bien particulier

Le cheminement de Philippe Massicotte à l'université est surprenant. Il a d'abord fait un baccalauréat en informatique et une maîtrise en mathématiques et informatique appliquées (avec mémoire). Tout semblait pointer vers une carrière en informatique. Pourtant, il a bifurqué vers un doctorat en sciences de l'environnement.

«À la base, j'étais plutôt orienté sur les analyses numériques. Puis, je me suis rendu compte que les géographes et les biologistes avaient souvent de très bons projets, mais que ça nécessitait beaucoup d'analyses et de calculs numériques. Je me suis dit que ce serait une bonne opportunité pour moi de faire un doctorat en sciences de l'environnement et de mettre au profit les connaissances acquises lors de mon baccalauréat et de ma maîtrise.»

En effet, ses connaissances en analyses numériques lui ont permis de se greffer à cette étude sur la couleur de l'eau du Saint-Laurent, ainsi qu'à plusieurs autres. Il remplit un rôle très important dans l'équipe, faisant la part du travail liée à la collecte des données.

Lire l'article complet

Source :
Nicolas Hamel
Entête, 27 janvier 2014